zerocitoyen

17 février 2014

Escrocs & c°

Un remarquable article dans le Monde du 14 février 2014 :


http://emploi.blog.lemonde.fr/2014/02/14/pole-emploi-va-continuer-a-recourir-aux-cabinets-de-placement-prives/

L'analyse de cet article vaut vraiment son pesant de cacahouettes.

- Les organismes prestataires privés sous contrat avec  Pôle emploi sont moins efficasses que le service public. Bonne raison sans doute pour continuer    de leur donner du fric.
- On avoue utiliser ces prestataires surtout que parce qu'il n'y a pas d'emploi, comme parking à chômeurs.
- Ces organismes ne seront désormais plus payés au résultat car ça les incite à tricher, ils seront donc payés avec ou sans résultat. Normal, non ?
- On va cesser de leur envoyer des cas difficiles, on ne leur proposera que les chômeurs le splus faciles à caser.
- Ces organismes trichent effectivement, on va donc alléger leurs contraintes administratives.  Pour qu'ils ne trichent plus...
- Pour éviter la faillite du plus gros tricheur, C3 Consultants, le plus important prestataire, on va lui donner 3,5 millions d'avance sur le prochain contrat.

C'est étrange, je croyais que les tricheurs et les fraudeurs, c'étaient les chômeurs... 
A près avoir lu l'article, ma petite soeur ne glisse à l'oreille des choses sur la corruption. Mais bon, elle y comprend rien, aux choses sérieuses.

Posté par adel franck à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2014

pas se fatiguer

Finalement, au sujet du post précédent sur le sondage bidon de la CGPME , c'est un article de Libé qui lui règle son compte:

 

http://www.liberation.fr/economie/2014/02/03/comment-un-sondage-oriente-s-en-prend-aux-chomeurs_977334

 

Revenons à l'essentiel: Les paris stupides.  aujourd'hui : je parie d'inverser la courbe du chômage...


Décembre 2013 : 10 200 demandeurs d’emploi de plus. Sur l'année 2013 : 177 800 chômeurs de plus.


Voilà des échos de la presse de droite et de gauche

Les Echos, « ... le tort de François Hollande est moins d’avoir perdu ses paris que de ne pas s’être, jusqu’alors, donné les moyens de les tenir. Quand les secousses de la désindustrialisation, de la dématérialisation, de la mondialisation, ont poussé la plupart de nos concurrents à libéraliser leur marché du travail, à baisser le coût du travail y compris par les salaires, la France s’en est tenue à ses vieilles recettes,  cherchant d’abord à protéger ses emplois à durée indéterminée, son temps de travail réduit et ses usines exsangues. »

Le Figaro  « il est temps d’admettre que l’on n’a pas tout essayé et d’aborder les sujets qui fâchent. D’abord, en engageant une baisse vraiment massive du coût du travail, avec en face les économies précises et détaillées qui la financeront. Nous en sommes loin. Ensuite, en donnant un immense coup de balai dans  notre législation sociale, dont la complexité et la rigidité sont devenues les premiers freins  à l’embauche. Prétendre inverser la courbe du chômage sans  introduire davantage de flexibilité dans notre droit du travail est illusoire. Enfin, en durcissant les règles d’indemnisation des chômeurs, dont le laxisme  et la générosité n’incitent pas à reprendre un emploi ... tout ceci est évidemment plus difficile que de créer des emplois aidés sur fonds publics.»


L’Opinion : « le pari perdu de l’inversion de la courbe restera comme un exemple du genre. Absence de lucidité sur l’ampleur de la crise, la fragilité des entreprises, l’attractivité abîmée du site France, le ras-le-bol fiscal. Manque de courage pour s’attaquer aux rigidités statutaires, simplifier le droit social, réformer la formation. »

Libération : « la politique de l’offre décidée par le chef de l’Etat se heurte à trois réalités. La première est la prévision d’une croissance de moins de 1%,  insuffisante pour créer des emplois. Ensuite, selon les analyses de l’OFCE, nombre d’entreprises encore en sureffectif resteraient peu enclines à embaucher.  Enfin, malgré quelques déclarations d’intention, le patronat semble peu déterminé à soutenir la ligne gouvernementale... plus qu’une inversion artificielle de la courbe en quelques mois, il s’est donné cette fois des moyens structurels de lutter contre le chômage. En espérant, conclut le journal, que l’intérêt national, devienne la préoccupation principale du Medef et que la reprise économique soit enfin au rendez-vous. »


Ouest France :« ...la question est de savoir si la France arrivera à regonfler son économie avec le fameux Pacte de responsabilité... L’exécutif va-t-il se retrouver piégé entre les syndicats, inquiets de l’absence de contreparties à la baisse du coût du travail, et le Medef réticent à promettre des embauches ?  Va-t-il, de son côté, réussir à compenser la baisse des prélèvements promis par une chasse efficace à la dépense publique ? »

L’Alsace : «(…) à en juger par l’actualité la plus récente, les plans sociaux sont encore très tendance... il y a fort à parier que ce type de mauvaise
nouvelle n’est pas près de s’éteindre. François Hollande a visiblement pris la mesure du problème. Sa conversion forcée est récente. Il va devoir convaincre  ses compatriotes, et surtout ses amis, que le plus dur est à venir. L’adaptation de la France au marché planétaire,  n’en est qu’à ses débuts. »

L’Humanité « il est possible d’impulser pour une politique de relance de l’emploi. Mais il faut ouvrir un débat politique jusqu’ici refusé : celui de la
conditionnalité des aides. Les fonds débloqués pourraient être inégalement répartis, favoriser les entreprises qui embauchent, augmentent les salaires, investissent dans la recherche, innovent, respectent l’égalité hommes-femmes, et sanctionner celles qui pratiquent la course aux profits et à la rémunération  des actionnaires. (…)  Si le coût du capital est responsable de la crise, alors le meilleur moyen d’en sortir passe par une revalorisation du travail. »
 
Cette revue de presse m'a épuisé, je vais pointer et je réfléchirai ensuite.

Posté par adel franck à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2014

ça faisait longtemps...

1 février 2014

Assurance chômage: une majorité de Français approuve les propositions choc de la CGPME (sondage)

voilà ce qu'on lit dans la presse:

Un total de 34% des personnes interrogées jugent "prioritaire" une réforme de l'indemnisation chômage,  48% la qualifient d'"importante mais pas prioritaire" et 18% de "secondaire".

Quatre parmi cinq mesures proposées  par la CGPME seraient largement approuvées par les Français.

82% des personnes interrogées se disent favorables à ce que l'on donne la possibilité aux salariés qui le souhaitent de cotiser moins, en échange d'un plafonnement futur de leur indemnisation chômage, si un jour ils étaient amenés à connaître une période sans emploi.

64% se disent "favorables" à une radiation automatique des chômeurs qui refusent plus de deux offres "raisonnables" d'emploi,

61% à "exclure du régime spécifique des intermittents les techniciens du spectacle, qui pourraient être soumis au droit commun",

59% à la mise en place d'une dégressivité des allocations à partir d'un an.

50% se disent favorable à la proposition de "faire passer de 4 à 8 mois la durée de travail nécessaire pour être indemnisé".

 

D'abord, Ce sondage par téléphone porte sur 990 personnes. On aimerait savoir combien de chômeurs ou d'anciens chômeurs font partie de cet échantillon. S'il a 10% de la population au chômage et 10% en grande précarité, l'échantillon devrait en tenir compte.

Personnellement, j'ai interrogé 90 chômeurs et les résultats ne ressemblent pas du tout à ceux de la CGPME.

 

Info: La CGPME a été créée en 1944 par un certain Léon Gingembre. Rien que ça suffirait à la discréditer. cette année, cet organisme patrponal a reçu presque 7 millions d'euros de subventions publiques. Personnelement, ça me laisse réveur.

 

Posté par adel franck à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2013

Le pire est toujours certain

http://www.liberation.fr/societe/2013/02/14/vive-emotion-a-nantes-et-dans-le-reste-du-pays-apres-le-suicide-d-un-chomeur_881737

 

Voilà. Comme un bonze tibétain protestant contre l'oppression chinoise, un chômeur s'est immolé par le feu devant le Pôle Emploi de Nantes.

"Faute d’avoir déclaré à Pôle Emploi du travail effectué fin 2012, il devrait rembourser les allocations perçues et que ces heures travaillées ne lui ouvriraient pas de droits à indemnisation". Triple peine !

Ce n'est pas la première fois qu'un tel drame se produit. Comme d'hab, le ministre de l'emploi Michel Sapin est venu réconforter les employés de Pôle Emploi.

Pour le chômeur et ses proches, on verra plus tard.

Posté par adel franck à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mai 2011

le crétin de la semaine

wauquierMoi qui pensais enfin me reposer, c'est raté.

Le dernier crétin s'était exprimé le 13 avril (voir le post). Et v'la t-y pas que le remarquable  Laurent Wauquiez ministre UMP des Affaires européennes,  parle de déposer un projet de loi pour contraindre les bénéficiaires du RSA à faire cinq heures hebdomadaires de travail service social !!!

 Encore et toujours ce bon vieux STO qui revient... ça doit faire dix fois qu'un illuminé proche du pouvoir la ressort à la suite de leur maitre.


Dénonçant les dérives de l'assistanat, "cancer de la société française", ce charmant monsieur trouve  anormal que le système de protection sociale,  "le plus généreux d'Europe", permette aux étrangers, de bénéficier de nos différents outils de solidarité".  Ben voyons !


Constatant qu' un couple au RSA, en cumulant les minima sociaux, peut gagner plus qu'un couple dans lequel il y a
une personne au Smic, il propose donc de plafonner le cumul de tous les minima sociaux à 75% du Smic par couple.

Si c'est pas une manifestation de débilité profonde, je me demande ce que c'est.

Tout celà au moment où il n'est plus question de limiter les revenus indécents des dirigeants et traders qui dépassent désormais tout ce qui est imaginable.  Que ne ferait-on pas pour singer le FN.

Et d'abord, si on causait de ses revenus, à Wauquier ?...

Posté par adel franck à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 avril 2011

encore et encore

Chômage : un recul en trompe-l'oeil

titre du Monde du 27 avril.  On nous refait le coup pour la 3eme fois consécutive.

Bon, est_ce que ça vaut le coup de se répéter ?

Posté par adel franck à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2011

Pour en finir

lang

Une fois encore le débile de service s'exprime. Cette fois, c'est le député UMP de Moselle, Pierre Lang qui vient de déposer une proposition de loi pour mettre les chômeurs au travail. En l'occurence, chômeurs indemnisés depuis plus de six mois et bénéficiaires du revenu de solidarité active seraient invités à effectuer des travaux d'intérêt général vingt heures par semaine.


"Le but de cette mesure est d'éviter toute exclusion prolongée du monde du travail, qui conduit à la perte des repères, des habitudes et du contact professionnel avec
 autrui. Aider les personnes privées d'emploi à retrouver le chemin du monde du travail, tout en rendant service à la collectivité." Telle est la noble motivation de cette
vieille lune.

Ce qui est très étrange, c'est qu'un certain Sarkozy, qui a quelque pouvoir, annonçait en 2007 son programme :


"Je ferai en sorte que les revenus du travail soient toujours supérieurs aux aides sociales et que les titulaires d'un minimum social aient une activité d'intérêt général, afin d'inciter chacun à prendre un emploi plutôt qu'à vivre de l'assistanat."


Et alors, qu'est-ce qu'il attend pour mettre en oeuvre ce projet ? L'inénarrable Xavier Bertrand, qui était son porte-parole était à fond pour. Maintenant qu'il est ministre du travail, il est à fond contre. Allez donc comprendre.
C'est que, voyez vous, il y a quelques obstacles.

Les malins se demanderont d'abord quelle différence il peut y avoir entre travail et travail obligatoire...
Ensuite, lorsqu'on pose des questions sur les tâches d’intérêt général envisagées, on évoque "le débroussaillage, l'entretien des forêts, chemins ou espaces publics.."  
Et ben oui, on ne proposera pas de postes de député, d'armateur ou de trader et comme  il n'y a pas de kolkhozes en France...
On objectera que les chômeurs seniors et cadres aux capacités physiques amoindries traineront la patte et qu'au surplus, celà ne les aidera guère à rapprochera guère à "retrouver le chemin du monde du travail"...
On n'instera pas non plus sur le fait que la loi interdit d'imposer une contrepartie au versement de l'assurance-chômage. On espère échapper au STO chaque fois qu'on demande un remboursement à une assurance ou à une mutuelle...

Et pourquoi ne pas aussi demander aussi aux retraités une contrepartie à leur pension ?


On s'intéressera plutôt à la notion d'intérêt général. La plupart des chômeurs sont privés de travail à cause de délocalisations effectuées par des patrons et financiers moins attachés à l'intérêt général qu'à leurs profits personnels. Ou je me trompe lourdement ou ils s'en tamponnent le coquillard avec un tibia de mouche,de l'intérêt général.

Les tâches non marchandes, voilà aussi une notion très discutable... que ce soit le parascolaire, les maisons de retraite, balayer les rues... Y'a des professionnel dans tous ces domaines.
Rappelons que le Service du Travail Obligatoire a existé en France pendant la dernière guerre mondiale, et qu'il existe toujours en Angleterre et que le travail d'intérêt général est associé à la délinquence et aux corvées. Les bagnards y étaient astreint et le petits voleurs le sont encore.
Oisiveté mère de tous les vices, c'est amoral de recevoir une aide sans contrepartie, etc.  
Le chômeur est bien proche d'un criminel...

Posté par adel franck à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2011

record ?

Les journalistes de Var-matin ricanent sur le score aux cantonales d'un malheureux candidat :

http://www.varmatin.com/article/toulon/franck-servel-plus-petit-score-de-toute-la-region

 

14 voix sur un canton de Fréjus, le meilleur score en PACA ...

Encore un effort, mon vieux et tu rejoindras un certain COLONEL qui fait 0 voix et que ça n'attriste pas.

Posté par adel franck à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mars 2011

victoire !

Ayant appelé à l'abstention, nous avons gagné. Hélàs, nous souhaitions atteindre les 80% et nous en sommes encore éloignés avec 56%.

Personnellement, avec 0 voix, nous faisons beaucoup mieux que les 8 autres candidats sur le canton de Chambéry Nord.

Plus protestataire que le FN et plus écolo que les Verts (pas de bulletins de vote, pas de propagande) notre campagne est une grande réussite, ce qui clouera le bec à tous ceux qui déclaraient ne pas comprendre notre démarche.

 

Posté par adel franck à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 mars 2011

RSA

A propos de RSA et de cantonales, voir le site:

http://www.votezpourlui.com/

Posté par adel franck à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,